14 December 2019
Old site Beta Version
2019/09/25 - 12:19
View 103
Visit:103 2019/09/25 - 12:19
Communiqué du Ministère iranien

Communiqué du Ministère iranien

Communiqué du Ministère iranien

 

 

Communiqué du Ministère iranien des Affaires étrangères réfutant et condamnant

le Communiqué des dirigeants des trois pays européens

 

*****

La République Islamique d’Iran, en condamnant avec la plus grande fermeté, refuse la prétention irresponsable des dirigeants des trois pays : L’Angleterre, la France et l’Allemagne, en relation avec l’attaque des forces armées yéménites contre les installations pétrolières en Arabie saoudite. Elle estime également qu’attribuer la responsabilité de ces attaques à un pays tiers alors qu’elles se sont déroulées lors d’une guerre totale entre l’Arabie Saoudite et le Yémen, et elles sont revendiquées officiellement par les yéménites, constitue expressément un acte de provocation hautement destructeur, ne serait-ce que cette prise de position, aurait envisagé, avant toute enquête et faute d’une  preuve concrète, et sur la base d’argument caricatural, étant  fondé sur cette hypothèse « qu’il n’y aura probablement aucune explication à donner en la matière ».

Ces sortes de déclarations et d’actes contre-productifs, ne feront en finalité que renforcer l’embrasement de la guerre destructrice au Yémen et son extension probable au-delà des frontières du pays. Accuser un Etat souverain par voie recommandée à des fins purement politiques, sans prendre compte des réalités sur place, parallèlement aux politiques de parrainage en faveur du régime infanticide d’Arabie saoudite, concrétisé plus particulièrement par l’exportation massive d’armements vers ce pays, constituent un processus dangereux dont la responsabilité et les conséquences sur la paix et la stabilité régionale, pèseront sur les trois pays émetteurs de ce Communiqué.

Ainsi, il est à noter que les références de ce Communiqué à l’accord nucléaire (JCPOA) et la nécessité d'une renégociation du programme nucléaire iranien, formulée de manière plus lucide et plus dangereuse par M. Boris Johnson, sont considérées comme la violation flagrante du texte et du fond du JCPOA et la Résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies. L’accord nucléaire conclu entre l’Iran et le groupe 5+1, comme stipulé dans le préambule de celui-ci, est un accord « global » résolument négocié et finalisé comme une solution finale destinée à mettre fin à une crise fictive.  Les timings claires et précis, se trouvant dans le texte de l’accord, font d’autres preuves qui confirme ce constat. Les pays signataires de la JCPOA, confirment dans ce texte, approuvé à l'unanimité par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, ont précisé qu’après le délai prévu dans l'accord, le programme nucléaire iranien sera traité sur la même pied d’égalité que d'autres membres du TNP et La République Islamique d’Iran n’acceptera rien au-delà de cette conclusion.

La République Islamique d’Iran réitère que son programme de missile balistique et défensif, est basé sur sa capacité nationale, conforme aux politiques de dissuasion, et équilibrée par rapport aux menaces potentielles, et que les démarches entreprises au sujet du développement de ce programme sont entièrement responsable et en pleine conformité avec les lois et les règlements internationaux. La question des tests de missiles iraniens est également une question résolue dans le cadre du JCPOA et la Résolution 2231 du Conseil de la Sécurité des Nations Unies.  Ceci a été rappelé à maintes reprises par les autorités iraniennes lors des discussions avec leurs interlocuteurs. On peut en citer à titre d’exemple, les récents propos du Président américain, tenus sous forme de critique l’égard du JCPOA, suivant lesquels les tests de missile balistique iraniens sont « autorisés ». L’Iran refuse fermement l'ouverture de toute sorte de négociations en la matière. 

La République Islamique d’Iran a insisté à maintes reprises, sur la nécessité de contribution des pays de la région dans les pourparlers et les discussions permettant la création des mécanismes destinés à la promotion de la paix et de la sécurité régionale ainsi que pour mettre fin à la crise yéménite. Se disant fortement préoccupée par les catastrophes humaines infligées par cette guerre au peuple yéménite, la République Islamique d’Iran déclare encore une fois sa disponibilité pour agir en la matièr.  

 

 

 

 

 

متن دیدگاه
نظرات کاربران
تاکنون نظری ثبت نشده است